Christophe Thiery, à la recherche d’un emploi après plus de 30 ans de carri&

Ve 07 Octobre 2016 |
Photo Christophe Thiery, à la recherche d’un emploi après plus de 30 ans de carri&

Christophe Thiery, peine à retrouver un emploi à 56 ans.

L’automobile est un secteur qui présente également les même défauts que les autres. En effet, le problème de l’âge n’épargne pas ce domaine. Ce focus CV présente Christophe Thiery qui, malgré sa grande expérience dans l’automobile, peine à retrouver un emploi à 56 ans.

 

VO-RH : Quel est votre parcours scolaire ?

C.T. : J’ai un Bac plus 2 en Commerce.

 

VO-RH : Pourquoi avoir choisi l’automobile ?

C.T. : Je n’ai pas choisi l’automobile. J’ai répondu à une offre après mes études. Renault m’a appelé pour me proposer de rejoindre leur école de vente. J’ai accepté leur offre et me suis donc retrouvé dans ce milieu un peu par hasard.

 

VO-RH : Pouvez-vous nous raconter votre parcours professionnel ?

C.T. : J’ai effectué toute ma carrière dans la vente automobile. J’ai pu évoluer au fil des années : Vendeur Secteur VN, Chef de vente VN, Chef de vente VO, Responsable de site. J’ai travaillé dans différents pays : France, Luxembourg et aux Pays-Bas. Je suis actuellement à la recherche d’un emploi depuis un peu plus de deux ans.

 

VO-RH : Vous recherchez un emploi depuis plus de deux ans, pourquoi votre profil n’arrive pas à convaincre les recruteurs ?

C.T. : Je pense que le problème principal pour les recruteurs est mon âge, j’ai 56 ans. J’ai une expérience solide dans la vente automobile accumulée pendant toute ma carrière (Techniques de Ventes, Web…). Les recruteurs ne devraient pas oublier qu’ils se retrouveront un jour dans ma situation face à des personnes qui ne voudront pas d’eux à cause de leur âge. Je pense qu’au contraire l’âge devrait être un avantage compte tenu de l’expérience et non un handicap.

 

VO-RH : Que conseilleriez-vous aux jeunes hésitant à travailler dans l’automobile ?

C.T. : Mon principal conseil est de choisir une entreprise avec des valeurs humaines et non pas une entreprise qui mise tout sur le côté financier. L’entreprise ne peut être philanthropique et je suis d’accord pour qu’elle soit rentable, bien entendu ! Mais la rentabilité doit passer par le facteur humain et éviter la méthode kleenex... A compétences égales, ils devraient prendre quelqu'un en en recherche d’emploi plutôt qu’une personne déjà en poste…

 

Recruteurs, ce profil vous intéresse ? Envoyez un Email à VO-RH et nous vous transmettrons les coordonnées de Christophe Thiery.

 

Cet article vous a plu ? PARTAGEZ-LE !

Retour aux offres d'emploi

Partager cette page

Retour à la liste

Publications récentes
  • Auto1 recrute pour continuer à se...
  • Mecajob s'installe en Ile de France
  • Care Consulting, le cabinet de recrutement...
  • Focus sur le groupe Bernard
  • Interview de Loïc Serreau recruteur
  • Interview de Joël Gaucher - Groupe ESCRA
  • Sipa Automobiles, en croissance, recrute
  • « Un diplôme du Garac reste un vrai...
  • Vendeurs, mécaniciens, carrossiers, des...
  • Le groupe Hess, un groupe en pleine...
S'abonner

Recevoir la newsletter VO-RH

Retrouvez VO-RH sur