Focus CV : Jean-Marie Tisserand

Je 15 Décembre 2016 |
Photo Focus CV : Jean-Marie Tisserand

Portrait d'un directeur de site automobile

Assistant de formation, formateur, responsable d’une école de vente Renault, chef de vente ou encore directeur commercial. Jean-Marie Tisserand, 59 ans, a multiplié les expériences professionnelles tout au long de sa carrière. Il est aujourd’hui directeur de site en Alsace pour la marque Audi.

Quel a été votre parcours scolaire ?

Jean-Marie Tisserand : Après être passé par un IUT techniques de commercialisation, j’ai intégré l’Institut national polytechnique de Lorraine pour un cursus en distribution et commerce. Plus tard, j’ai également obtenu une habilitation de l'Ecole polytechnique d'assurances (EPA).

Pourquoi avez-vous choisi de vous tourner vers l'automobile ?

JM.T : J’ai vécu ma première expérience dans une entreprise Renault où il y avait des perspectives de carrières. Si j’ai choisi de me tourner vers l’automobile c’est justement parce qu’il est possible d’évoluer. Par ailleurs, le métier y est très varié. Du commerce au technique, c’est un secteur qui permet de toucher à plusieurs domaines.

Comment avez-vous pu évoluer au cours de votre carrière ?

JM.T : J’ai débuté chez Renault en tant que prospecteur, vendeur secteur, et vendeur société avant d’être promu à un poste d'assistant de formation dans une direction régionale. A partir de là, j’ai choisi de continuer en tant que formateur en école de vente Renault. Je suis finalement devenu directeur de cette même école. Ce fut une expérience riche en management et en relations humaines. J'étais en contact direct avec tout le réseau de distributeurs Renault dans le quart Nord Est de la France. Mais en 1994, changement de cap. J’ai été promu chef de vente au sein de la succursale Renault Strasbourg avant de prendre, deux ans plus tard, la responsabilité commerciale VN du site de Renault Strasbourg Hautepierre. C’est en mai 1999 que s’est finalement terminé mon aventure chez Renault.

J’ai alors rejoint le Groupe Paul Kroely qui construisait à l’époque une nouvelle concession Audi et Volkswagen sur Nancy et sur deux autres sites Laxou et Tomblaine. Au début, je couvrais toutes les activités VN et VO. En 2004, je suis devenu directeur commercial pour la marque Audi, sur le site de Laxou puis, en 2010, alors que le Groupe Kroely vendait ses concessions nancéiennes au groupe PGA, j’ai été muté au sein du groupe au poste de directeur commercial pour la marque Mercedes à Metz.

En 2012, j’ai toutefois pris la décision de quitter le groupe Kroely pour rejoindre le distributeur Audi sur Colmar et Sélestat en qualité de directeur de site. La marque Audi et son ADN, me manquait beaucoup trop. Face à des clients ou à mes collaborateurs, il m'était devenu difficile de trouver des arguments pour une marque (Mercedes) avec laquelle je n’avais pas de feeling.

Vous avez exercé de nombreux postes. Comment vous voyez-vous évoluer professionnellement dans le futur ?

JM.T : Je souhaite poursuivre sur un poste similaire ou travailler en tant que consultant.

Si tout était à refaire, est-ce que vous referiez les mêmes choix d’études ou de carrière ?

JM.T : Oui, même si j’estime aujourd’hui qu’il aurait été bon de poursuivre en école de commerce.

 

Partager cette page

Retour à la liste

Publications récentes
  • Devenez specialiste en immatriculation
  • Un poste d’acheteur de véhicules H/F à...
  • Interview podcast de Stéphane Gomez...
  • Les concessions Audi de Metz et Tomblaine...
  • Carglass recrute partout en France !
  • BMW Neubauer recrute pour son service...
  • Relaxauto : une opportunité pour un...
  • Le Groupe Riester recrute
  • Le Groupe Patrick Launay recrute
  • Interview podcast de René Miellot...
S'abonner

Recevoir la newsletter VO-RH

Retrouvez VO-RH sur