Focus CV le parcours d'Emmanuel Gleizes

Me 08 Juin 2016 |
Photo Focus CV le parcours d'Emmanuel Gleizes

Un exemple d’évolution rapide dans l’automobile.

Les évolutions de carrière dans l’automobile peuvent être assez rapides. Ce fut le cas d’Emmanuel Gleizes qui a débuté chez Volkswagen en tant que conseiller commercial, il est maintenant Chef des Ventes VN / VO  chez Citroën depuis plus de 6 ans.

VO-RH : Pouvez-vous nous présenter votre parcours scolaire?

Mon parcours scolaire est assez court puisque j'ai passé un bac Littéraire puis par la suite j'ai réalisé un BTS action commerciale que j'ai obtenu dans le cadre d'une formation en alternance. J’ai effectué cette alternance au sein d'une entreprise de vente de pièces détachées automobile dans un premier temps puis dans un second temps au sein d'une concession multimarques du groupe Volkswagen. 

VO-RH : Pourquoi avoir choisi de travailler dans l'automobile?

J'ai choisi l'automobile, tout d'abord comme beaucoup par amour de l'automobile et des voitures en général. C’est un domaine dans lequel la diversité des tâches et des actions est grande car peu de journée se ressemblent et c'était pour moi un point primordial que de chasser l'ennui et la redondance au travail. Le fait de nouer de nombreux contacts ainsi que la richesse des rencontres m’ont conforté dans ce choix.

VO-RH : Comment avez-vous pu évoluer au cours de votre carrière?

J'ai pu évoluer en faisant mes preuves en tant que vendeur sur différents postes (secteur, showroom, VO) J’ai eu la chance de me voir proposer une formation pour devenir manager chef des ventes sur un premier site DVN sur les activités VN et VO. Après quelques années je me suis vu proposer un deuxième site avec la gestion des mêmes activités ainsi que la gestion quasi complète du sourcing vo pour les deux sites.

VO-RH : Comment vous voyez-vous évoluer professionnellement dans le futur?

Cette question se pose de temps en temps puisque je visualise l'avenir de ma carrière professionnelle à travers un poste avec une dimension plus large tel qu'un poste de Direction de site ou bien responsable d'une plaque... Je ne suis pas encore arrêté la dessus et cela dépendra des opportunités qui me seront proposées. Je suis persuadé qu'en étant rigoureux, motivé et très impliqué dans son affaire, tout est possible !

VO-RH : Si tout était à refaire, est-ce que vous referiez les mêmes choix ? (Études, Choix de carrière...)

Je dirais que mon seul regret aujourd'hui serait une licence de droit que j'ai refusé à l'époque (mais je n'écarte pas le fait de le faire par correspondance prochainement...). J'estime que dans notre époque le droit occupe une place prépondérante et il n'est vu que de manière très générale lors d'un BTS, mais je ne regrette rien par rapport à ma carrière ou à ma formation ! En tout cas, pas pour le moment !

Cet article vous a plu ? PARTAGEZ LE !

Retour aux offres d'emploi

Partager cette page

Retour à la liste

Publications récentes
  • Formation professionnelle : le GNFA
  • Interview Hervé Nabet de Antal
  • Auto1 recrute pour continuer à se...
  • Mecajob s'installe en Ile de France
  • Care Consulting, le cabinet de recrutement...
  • Focus sur le groupe Bernard
  • Interview de Loïc Serreau recruteur
  • Interview de Joël Gaucher - Groupe ESCRA
  • Sipa Automobiles, en croissance, recrute
  • « Un diplôme du Garac reste un vrai...
S'abonner

Recevoir la newsletter VO-RH

Retrouvez VO-RH sur