Focus CV le parcours de Pascal Girard

Me 04 Mai 2016 |
Photo Focus CV le parcours de Pascal Girard

Pascal Girard, une carrière réussie et une expérience internationale dans l’automobile.

Vous êtes étudiant en école de commerce et n’êtes pas sûr du secteur dans lequel vous souhaitez travailler ? Le témoignage de Pascal Girard, actuellement en poste au siège social du groupe BMW à Munich devrait vous intéresser.

VO-RH : Pouvez-vous nous présenter votre parcours scolaire?
 
P.G. : Après avoir commencé dans une filière technique après mon Bac S (DUT Génie Mécanique et Productique), j'ai complété mon parcours par une formation en Ecole Supérieure de Commerce (EM Strasbourg), avec une année d'échange au Royaume Uni. 
 
Mon parcours a ainsi eu l'avantage de combiner formation pratique et théorique, technique et commerciale, mais aussi une ouverture à l'international.

VO-RH : Comment votre carrière a-t-elle évolué au fil du temps ?
 
P.G : N'ayant toujours souhaité que travailler dans l'automobile, ma première expérience s'est déroulée chez un constructeur Français en Allemagne, en VIE (Volontariat International en Entreprise), puis j'ai travaillé pendant plusieurs années chez un constructeur Allemand en France.  J'avais auparavant également enchainé les stages et études de cas dans différents domaines automobiles (en concession/succursale, centre de Pièces de Rechange, lancements de produits...).
 
L'avantage de travailler pour un constructeur automobile, et surtout dans une filiale, de mon point de vue, est la possibilité d'évolution transversale, du commerce à l'après-vente en passant par le développement réseau. Le contact au quotidien avec à la fois des clients et des chefs d'entreprises a été pour moi une grande leçon d'humilité, un motif de satisfaction au quotidien.
 
Après des années passionnantes de terrain au sein d'une filiale à taille humaine, l'appartenance à un groupe de plus de 100 000 collaborateurs m'a permis de rejoindre le siège Outre Rhin. Retrouver un contact avec l'international, voir les choses sous un nouvel angle, voyager presque partout dans le monde, voilà qui est de nature à se remettre encore en position d'apprendre et de partager mes expériences.
 
C'est un nouveau challenge, et l'automobile, plus que jamais confrontée à des mutations et des changements dans les attentes de nos clients, reste un domaine qui évolue constamment. Pour qui n'est pas de nature à s'ennuyer, ni à suivre les voies toutes tracées, les défis à relever sont légion, et passionnants.


VO-RH : Selon vous, quelles sont les qualités et les caractéristiques nécessaires pour pouvoir évoluer comme vous l'avez fait ?
 
P.G. : Mobilité, curiosité, et vraiment au départ dans mon cas une passion pour l'automobile, pour le commerce et la nouveauté. Une ouverture à l'internationale est pour moi aussi une grande chance pour évoluer et garder le plus de possibilités ouvertes.
 
Mais avant tout, et je pense que c'est aussi une chance pour les plus jeunes générations, il y a de la place pour énormément de nouvelles formes de mobilité, et cela va avec de nouvelles façons de penser l'automobile des années à venir.

VO-RH : Comment vous voyez-vous évoluer professionnellement dans le futur?
 
P.G :    L'international reste pour moi un objectif majeur. Le commerce est aussi le domaine dans lequel je souhaite encore évoluer. 
 
Sachant que les réseaux se concentrent, que l'automobile reste un enjeu majeur, que les réseaux et les constructeurs sont toujours en recherche de plus de standards, mais aussi de plus de spécificités locales, les années à venir seront tout sauf ennuyeuses.
 
Que ce soit en raison des mutations que l'on observe dans les pays dits "matures", et aussi parce que les populations qui n'y ont pas encore accès doivent pouvoir le faire dans les prochaines années, les futures évolutions de l'automobile iront forcément dans le sens de l'internationalisation et de nouvelles façons de donner accès à l'automobile.


VO-RH : Que conseilleriez-vous aux jeunes pour qu'ils se lancent dans ce secteur?
 
Voir ce secteur comme celui de la mobilité, plus que celui de la "voiture".
 
C'est un domaine dans lequel on peut réussir en assouvissant une passion, c’est aussi un secteur où même les non passionnés découvriront que c'est un monde très international, dans lequel la France est encore un acteur majeur, et les Français bien présents.
 
C'est aussi un secteur ou des personnes issues de filières très variées se côtoient, et où les rapports humains sont beaucoup plus riches que l'on ne pourrait le croire vu de l'extérieur.

Cet article vous a plu ? PARTAGEZ LE !

Retour aux offres d'emploi

Partager cette page

Retour à la liste

Publications récentes
  • Formation professionnelle : le GNFA
  • Interview Hervé Nabet de Antal
  • Auto1 recrute pour continuer à se...
  • Mecajob s'installe en Ile de France
  • Care Consulting, le cabinet de recrutement...
  • Focus sur le groupe Bernard
  • Interview de Loïc Serreau recruteur
  • Interview de Joël Gaucher - Groupe ESCRA
  • Sipa Automobiles, en croissance, recrute
  • « Un diplôme du Garac reste un vrai...
S'abonner

Recevoir la newsletter VO-RH

Retrouvez VO-RH sur