Le métier de vendeur automobile

Lu 08 Aout 2016 |
Photo Le métier de vendeur automobile

Maillon essentiel de la distribution automobile, le métier de vendeur se décline en différentes spécialités

VO, VN, utilitaire, généraliste, haut de gamme, marchand, sédentaire, terrain, etc. le métier de vendeur automobile offre des débouchés nombreuses. S’il est possible de trouver une spécialité en fonction de ses préférences et aptitudes, une bonne connaissance de l’environnement automobile est avant tout essentielle, ce qui implique idéalement une formation spécialisée avant de se lancer.

Ce métier s’adresse aux personnes organisées car il faut être capable de gérer un fichier prospects-clients et réaliser des reporting réguliers. Si le poste de vendeur automobile est attractif car il est varié et peu monotone, il demande en revanche un fort tempérament commercial car les horaires sont irréguliers et la concurrence rude.

En quoi consiste le métier de vendeur automobile ?

En fonction de la spécificité du poste occupé (VO, VN, marchand, société, généraliste, haut de gamme, télévendeur…) les tâches à accomplir peuvent différer mais il y a un socle commun lié à l’acte de vente. Les missions à accomplir sont donc les suivantes : prospecter, traiter les demandes entrantes, commercialiser véhicules et produits périphériques (financement, garantie…) et gérer un réseau d’agents, marchands, prestataires, etc…

Quelle formation faut-il faire pour devenir vendeur automobile ?

Une formation commerciale type BTS négociation relation clients en alternance ou avec des stages en concession est le tremplin idéal pour se tester et obtenir un premier poste facilement. Certains organismes et groupes automobile proposent des formations spécialisées sur plusieurs semaines pour les commerciaux issus d’autres domaines (Voir article sur la Tressol Chabrier academy ; http://www.vo-rh.fr/actualites-automobile/tressol-chabrier-organise-sa-prochaine-business-academy.html)

Le tremplin idéal reste les formations dans les organismes spécialisés type ESCRA, GARAC OU GNFA.                

Quelles sont les évolutions possibles ?

Les postes d’encadrement demandent avant tout de l’expérience. Après quelques années les éléments performants pourront facilement évoluer vers des postes de chef des ventes, directeur commercial, acheteur, Financial Manager ou consultant.

Quel est le salaire ?

Dans la majorité des cas, le salaire du commercial automobile est constitué d’un fixe compris entre 1500 € et 2000 € brut par mois auquel s’ajoute une partie variable liée au volume et produits additionnels vendus. Le métier offre aussi régulièrement d’autres avantages comme un véhicule de fonction.

Partager cette page

Retour à la liste

Publications récentes
  • Care Consulting, le cabinet de recrutement...
  • Focus sur le groupe Bernard
  • Interview de Loïc Serreau recruteur
  • Interview de Joël Gaucher - Groupe ESCRA
  • Sipa Automobiles, en croissance, recrute
  • « Un diplôme du Garac reste un vrai...
  • Vendeurs, mécaniciens, carrossiers, des...
  • Le groupe Hess, un groupe en pleine...
  • INTERVIEW Yves Rousselle, secrétaire...
  • Interview de Paulo Texeira
S'abonner

Recevoir la newsletter VO-RH

Retrouvez VO-RH sur