Responsable du recrutement dans un groupe automobile

Lu 02 Septembre 2019 |
Photo Responsable du recrutement dans un groupe automobile

Ce poste clef qui ne l’est pas

Le secteur de la distribution et réparation automobile connait depuis plusieurs décennies une pénurie de main-d’œuvre. Les professionnels de la vente, la carrosserie ou la mécanique qualifiés et expérimentés sont devenus des profils très recherchés et particulièrement sollicités.

Nous constatons que, malgré ces difficultés, les constructeurs, groupes automobiles et autres réseaux de centres auto n’ont toujours pas, pour la plupart, réellement fait du métier de « recruteur » un poste charnière de leurs structures.

Un service recrutement devenu nécessaire au sein des groupes

Ces dernières années, la majorité des groupes de distribution du fameux TOP 100 ont créé par nécessité un service recrutement. Le monde du travail a changé et l’automobile ne fait pas exception. Les fiches de postes et les organigrammes se complexifient, les gens changent plus souvent d’employeurs qu’auparavant et les métiers de la vente, manuels ou techniques attirent de moins en moins les jeunes.

Avec l’apparition du web et des sites emploi, l’offre en services de recrutements s’est de son côté étoffée (sites emploi, presse, salons, cabinets de recrutements, agences d’intérim, etc.) et les professionnels en postes sont, de leurs côtés, toujours plus sollicités (des milliers d’offres d’emploi sont à portée de clics dans leurs poches via leurs smartphones).

Un métier de « recruteur automobile » très complexe

Difficile de s’improviser recruteur dans cet univers complexe. Il existe aujourd’hui des écoles spécialisées comme l’ESMAE pour s'y former. Définir les besoins en recrutement de l’entreprise présent et à venir en collaboration avec le service RH et la direction, établir un plan d’action et de communication pour valoriser la marque employeur, être visibles sur les sites emploi, participer aux salons, arrêter un budget, rédiger et diffuser des offres d’emploi, rechercher des professionnels dans les cvthèques, faire intervenir des cabinets de recrutements, etc. Voici juste une partie des actions que doit concrètement mener le service recrutement. Face à l’inquiétante pénurie que traverse le monde de l’automobile et pour arriver à remplir les effectifs des ateliers et des équipes commerciales, le recruteur doit donc être un maillon essentiel des établissements automobile, tant les meilleurs profils de vendeurs, mécaniciens et autres carrossiers sont actuellement recherchés et importants.

La fonction de chargé(e) de recrutement dans le secteur automobile est donc technique, complexe et exige beaucoup de compétences et connaissances (sur les métiers et le marché de l'automobile mais aussi sur le secteur du recrutement).

Paradoxalement, nous avons fait le constat dernièrement chez VO RH que les personnes embauchées pour occuper ces postes, au sein de nombreux groupes, ont très vite abandonné. Difficultés pour obtenir des budgets, chefs de services peu coopératifs et impatients, salaires peu motivants, beaucoup des gens croisés ces dernières années sont vite repartis vers leurs fonctions d'origines dans des cabinets de recrutements ou des agences d'intérim.

Et si avant de chercher à recruter les meilleurs du secteur automobile, il ne fallait pas embaucher…les meilleurs recruteurs ?

 

Crédit photo Pixabay

Partager cette page

Retour à la liste

Publications récentes
  • Le groupe Met recrute sur VO RH
  • Responsable du recrutement dans un groupe...
  • Anne Martinez, controleuse technique poids...
  • LATAC SOLERIM acteur majeur de l’emploi...
  • Le groupe Chopard recrute
  • Interview podcast de René Miellot...
  • SCHRADER recrute un technico-commercial...
  • Recruter, former, manager : les vrais...
  • BAYERN Automobiles recrute un magasinier...
  • Interview de Laurent Roux directeur du...
S'abonner

Recevoir la newsletter VO-RH

Retrouvez VO-RH sur