Zerofranchise.com facilite la mise en relation entre les automobilistes et les réparateurs.

Lu 19 Octobre 2015 |
Photo Zerofranchise.com facilite la mise en relation entre les automobilistes et les réparateurs.

Cette semaine, VO-RH vous présente la jeune société zerofranchise.com.

Pour cela, nous avons interviewé Frédéric Hoareau qui a fondé l’entreprise en 2012 après avoir passé plusieurs années dans l’automobile.

 

 

- Pouvez-vous nous présenter le concept de ZeroFranchise.com ?

Depuis plus de 10 ans  j’évolue dans le secteur automobile, au contact quotidien avec les professionnels de la réparation-collision : les réparateurs, les experts en automobile et les assureurs. Je connais donc parfaitement les relations tripartites qui les unissent. L'idée de Reparlib’- zerofranchise.com et de Clic’Devis a été mûrement réfléchie depuis fin 2012, afin de proposer aussi bien aux réparateurs carrossiers qu’aux automobilistes, une nouvelle alternative : économie pour l’automobiliste et augmentation du trafic dans les ateliers sont les deux objectifs fixés.

Tout est parti d’un banal sinistre (vandalisme) en 2012, pour lequel j’étais tenu responsable…et donc avec une franchise à payer en sus de ma prime d’assurance. Le libre-choix du réparateur en cas de sinistre existait déjà  bien avant la Loi Hamon, qui n’est venu que renforcer cette disposition.

J’ai donc profité de cette faculté afin de faire réparer mon véhicule chez un carrossier non-agréé de ma compagnie, tout en négociant avec lui une remise sur ma franchise.

Et c’est en sondant mon entourage et par la suite à travers un sondage IPSOS, que je me suis rendu compte que très peu avaient connaissance du libre-choix et encore moins la possibilité de négocier à leur avantage une remise sur ses réparations. Il n’en fallait pas plus pour lancer à l’été 2014 le portail zeroranchise.com,  et cet été Clic’Devis (v1), afin de proposer aussi bien aux réparateurs carrossiers qu’aux automobilistes, une nouvelle alternative.

Les deux services proposés à ce jour :

- ZEROFRANCHISE.COM : service web facilitant la mise en relation entre un automobiliste ayant subi un sinistre, responsable ou non, avec un réseau de réparateurs qui se sont engagés à leur faire bénéficier directement d’une remise sur le montant des réparations plutôt que de l’accorder à l’assureur, et avec les mêmes avantages. Et dans le cas d’un sinistre déclaré responsable, cette remise se traduira in fine par une réduction, totale ou partielle, de la franchise restant à la charge de l’assuré.

Zerofranchise.com n’est pas un annuaire, mais un véritable moteur de recherche et de calcul, car l'automobiliste peut estimer tout de suite sa remise potentielle, en fonction de sa compagnie d’assurance.

- CLIC’DEVIS V.1 (site de démo www.clicdevis.com) : solution d’aide à la décision qui s'adresse à tous les professionnels de l'automobile (Carrossiers, Vendeurs VO, Loueurs et Flottes, etc...) qui souhaite valoriser la carrosserie express et les dossiers "hors assurance" en incitant les automobilistes à faire réparer les petits chocs du quotidien. Clic' Devis est une solution entièrement paramétrable qui s'intègre sur le propre site internet du professionnel.

- Quel est l'avantage pour les réparateurs de travailler avec vous et non pas avec les compagnies d'assurance?

L’avantage pour le réparateur est de de se diversifier en captant une clientèle hors-agrément, lui donnant ainsi la possibilité de travailler à un taux horaire plus en phase avec les réalités économiques actuelles.

  • Un réparateur agréé travaille en moyenne à 40€ /h et avec une remise globale comprise entre 7 et 13%
  • Ce même réparateur affiche pourtant un taux horaire public à 60-70€ en moyenne pour les dossiers hors-agréments. Soit une remise de 30% en moyenne en faveur de la compagnie.

Entre ces 2 taux horaires, il est donc facile pour les carrossiers partenaires du site d’accorder une remise moyenne de 10% en faveur de l’automobiliste qui viendra en déduction de sa franchise ou de ses réparations (dans le cas où l’automobiliste n’a pas de franchise, ex. les assurés au tiers)



- Quelles sont les différentes offres que vous proposez aux réparateurs ?

A ce jour, nous avons adopté un modèle économique simple basé sur un abonnement attractif de l’ordre de 30 à 40€ en moyenne, afin de limiter le risque financier du carrossier en terme d’investissement publicitaire et lui permettre d’amortir ce coût avec deux ou trois véhicules apportés par le site.

Malgrè un budget limité, cela nous permet d’être présents sur différents supports : agence de RP, Google Adwords, partenariats ciblés (le dernier en date avec Drivy), Réseaux sociaux etc.

J’avais imaginé d’autres modèles économiques plus avantageux, aussi bien pour le site que pour les réparateurs, mais cela nécessite des moyens humains, ce qui n’est pas envisageable aujourd’hui.

Lors d’un sinistre, les assurés contactent en premier leurs compagnies et sont dirigés vers le réseau agréé, il est donc difficile de changer les mentalités du jour au lendemain. La communication sur le « terrain » au plus près de l’automobiliste, est donc essentielle pour que le concept fonctionne.

Aussi j’ai mis en place dès le départ, toute une palette de services afin que les réparateurs s’impliquent et participent à leur propre communication (campagne SMS, mailing, PLV et signalétique, Jeux concours,  etc..)



- Comment voyez-vous l'avenir de votre entreprise ?

Cela fait 1 an que le site a été lancé avec au départ quatre carrossiers sur Perpignan. Aujourd’hui la « communauté » de réparateurs (plus qu’un Réseau)  arrive au seuil des 200.

Cela aura été une année de « test » pour montrer que le concept fonctionne, mais afin d'accélérer notre croissance et de passer à la seconde phase de nos développements, en particulier le développement d'une application exclusivement mobile iPhone/Android, il nous est nécessaire d'effectuer une première levée de fonds qui nous donnera un réel coup d'accélérateur en nous permettant de communiquer plus efficacement et à une autre échelle.

Je vais donc m’attacher sur les mois à venir à relever ce défi.

Cet article vous a plu ? Partagez le !

Retour à l'accueil

Partager cette actualité

Retour à la liste

Publications récentes
  • Interview de Joël Gaucher - Groupe ESCRA
  • Sipa Automobiles, en croissance, recrute
  • « Un diplôme du Garac reste un vrai...
  • Vendeurs, mécaniciens, carrossiers, des...
  • Le groupe Hess, un groupe en pleine...
  • INTERVIEW Yves Rousselle, secrétaire...
  • Interview de Paulo Texeira
  • Drivy, la plateforme qui permet aux...
  • Programme Eurêcar 3 décembre 2016...
  • On parle de VO RH et Mecajob dans AutoK7
S'abonner

Recevoir la newsletter VO-RH

Retrouvez VO-RH sur